Guide Literie

​​Cycle du sommeil : les différentes phases du sommeil

cycle du sommeil phases du sommeil

En moyenne, vous passez un tiers de votre vie à dormir, soit entre 25 et 27 ans. Dit comme cela, ces chiffres peuvent paraître incroyables, mais ils sont tout à fait vrais. Ces nombreuses nuits de sommeil sont composées de cycles du sommeil, eux-mêmes composés de phases du sommeil. Endormissement, sommeil lent léger, sommeil lent profond et sommeil paradoxal, on vous explique tout !

Comment s’organise une nuit en fonction des cycles du sommeil ?

Vous l’aurez deviné, une nuit de sommeil n’est pas un moment linéaire du coucher au lever. Le sommeil s’organise autour de cycles successifs qui durent environ 90 minutes chacun. Vos nuits sont souvent constituées de 4 à 6 cycles du sommeil, toutefois, ils varient en nombre et en durée selon l’âge. Chaque cycle est alors divisé en 3 phases principales :

  • Le sommeil lent léger
  • Le sommeil lent profond
  • Le sommeil paradoxal

Durant un cycle, les phases se suivent généralement dans l’ordre suivant : tout d’abord le sommeil lent léger après s’être endormi, le sommeil lent profond puis à nouveau le sommeil lent léger avant de passer au sommeil paradoxal. La phase de sommeil lent léger est celle où l’on est le plus facilement réveillé. Celle du sommeil lent profond est une phase très importante, car c’est celle qui permet à votre corps de récupérer et durant laquelle il est difficile de se réveiller. Enfin, le sommeil paradoxal est la phase durant laquelle vous dormez si profondément que vous rêvez. Cependant, tous les cycles du sommeil ne se ressemblent pas et leurs phases évoluent au cours de la nuit. La première partie de la nuit sera plutôt composée en majorité de phases de sommeil lent profond alors que la seconde partie sera surtout constituée de phases de sommeil lent léger et de sommeil paradoxal.

Qu’est-ce que le sommeil lent ?

Le sommeil lent compose les cycles du sommeil et se divise en deux phases distinctes : le sommeil lent léger et le sommeil lent profond.

Le sommeil lent léger

C’est le moment de vous coucher. Vous rejoignez votre lit et fermez les yeux afin de vous endormir. Votre respiration se calme et vous vous détendez. Vous entrez alors dans votre premier cycle et dans sa première phase appelée sommeil lent léger. Cette phase de sommeil agit réellement comme une salle d’attente vers le sommeil. C’est pourquoi le moindre bruit peut vous réveiller ou que vous avez parfois la sensation de tomber en chute libre ou d’être paralysé. Peu à peu, votre sommeil devient plus profond, mais il est encore facile de vous réveiller. Cette phase est la plus présente et représente la moitié de votre sommeil.

Le sommeil lent profond

Vous voilà enfin profondément endormi, votre corps ne bouge plus et votre rythme cardiaque et votre respiration sont réguliers. Cette phase est la plus importante, car c’est durant celle-ci que votre corps et votre organisme peuvent récupérer votre fatigue accumulée. Votre activité cérébrale ralentit et vous n’êtes donc plus sensible aux stimulations de votre environnement qui pourraient vous réveiller comme du bruit ou de la lumière. C’est le moment de se détendre et de récupérer ! Cette phase est surtout présente dans les premiers cycles de sommeil et représente environ un quart de celui-ci.

Qu’est-ce que le sommeil paradoxal ?

Après une phase de sommeil profond, voilà que votre respiration et votre rythme cardiaque s’emballent, vos yeux produisent des mouvements oculaires, mais votre corps est paralysé. Voici la troisième phase, celle du sommeil paradoxal. Cette troisième phase de sommeil, également appelée sommeil à mouvements oculaires rapides, intervient surtout en fin de cycle. Son nom est dû au paradoxe entre des signes physiques d’un sommeil profond, notamment la paralysie musculaire, et des signes d’éveil liés à l’intensité de l’activité cérébrale.

C’est durant cette phase que vous allez faire de beaux rêves, plus longs et surtout plus détaillés ! L’inertie de votre corps agit alors comme un mécanisme de défense vous empêchant de bouger et de vous lever pour vivre vos rêves pendant cette phase. Les personnes atteintes de somnambulisme ne sont pas dépourvues de ce mécanisme protecteur, mais il fonctionne seulement différemment ou moins parfois moins bien. C’est pourquoi les somnambules peuvent se déplacer pendant la phase de sommeil paradoxal.

Au fur et à mesure de votre nuit et de vos cycles du sommeil, la phase de sommeil paradoxal augmente en durée afin de représenter environ un quart de votre sommeil global. Cette phase est beaucoup plus conséquente lors des derniers cycles. C’est d’ailleurs pourquoi vous avez souvent l’impression de vous réveiller le matin alors que vous étiez au beau milieu d’un rêve.

Qu’est-ce qu’un bon rythme de sommeil ?

Le rythme de sommeil évolue donc au cours d’une même nuit avec un sommeil lent plus conséquent en début de nuit ainsi qu’un sommeil paradoxal plus présent en fin de nuit. Mais également au cours de votre vie. Les nuits de sommeil ne sont pas organisées de la même manière en fonction de l’âge et des individus.

Avec le temps, votre sommeil se raccourcit, tout comme vos phases de sommeil profond et vous avez tendance à être réveillé plus facilement. De même, vos phases de sommeil paradoxal se réduisent avec le temps.

Enfin, un bon rythme de sommeil évolue d’une personne à une autre en matière de qualité et de quantité ; le rythme de vie y jouant un rôle conséquent. Quoi qu’il en soit, les petits ou les gros dormeurs peuvent être rassurés, leur phase de sommeil léger demeure plus ou moins la même.

Livraison sur rendez-vous

Contrat Qualité Services

Plus de 250 magasins

Reprise de votre ancienne literie

Paiement sur-mesure

Fabrication française

Choisissez votre magasin référent

Pour continuer votre commande, merci de choisir votre magasin référent en cliquant sur le bouton CHOISIR CE MAGASIN